Cadel Evans le minutieux

La précision l'a emporté sur ce tour de France.


Deux fois second en 2007 puis en, 2008 Cadel Evans va monter sur le podium final une troisième fois (a vérifier). Il n'aura certes monté sur le podium que deux fois (le soir du clm et le podium final hier) mais le plus important est de le ramenner à Paris. L'Australien a enfin assumer un rôle de leader qu'il se refusait à assumer auparavent. Il a pris part de ses fonctions de favori lors de l'échappée victorieuse d'Andy Schelck. "j'ai courru comme je devais le faire car c'est le tour de France que je veux gagner" disait-il au soir de cette fameuse étape "On avait deux options. Soit on laisser filer Andy Schleck et on se contentait de viser la seconde place à Paris, soit on prennait nos responsabilités pour la victoire finale tout en risquant de payer nos efforts. On a choisit la deuxième option" Disait John Lelangue le même soir.Il ne lui restait plus que 57 secondes à remonter sur Andy Schleck dans le contre-la-montre finale. Cadel Evans a reconnu plusieurs fois ce contre-la-montre avec l'atettion qu'on lui connaît. Les frères Schleck quand à eux, on découvert le contre-la-montre samedi seulement. Le profésionalisme a donc payer puisque l'Australien s'impose aujourd'hui.

Photo Renaud Ughetto


Un travail d'équipe


Cadel Evans a aussi pu compter sur son équipe pour inscrire le tour de France à son palmarès. "On nous a reproché de rouler derrière l'échappée de Voeckler, disait-il à L'équipe mais déjà là, on assumait notre rôle. On s'est aussi moqué de nous parce qu'on roulait trop devant. Ce sont les mêmes qui ont lancés des critiques parce que l'on était trop passif. C'était à ne plus rien comprendre. Jeudi, on a apporter notre réponse, et tout le monde a compris qu'on visait la victoire à Paris ce jour là". Une équipe qui a franchit au complet et en premier les champs-Elysées.

 

Sébastien CHAPOTARD

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×