Les notes de la semaine

10/10


* Pour Cadel Evans. Le leader de l'équipe BMC a assuré durant toute les premières étapes piègeuses. Il est le premier des favoris au classement général au soir de l'étape arrivant à Lisieux et peut se féliciter car il a relegué le favori du tour de France à 1"41. Ses^précédents malheurs sur le tour de France l'auront sans doute éviter à tomber dans les pièges de la première semaine.

Cadel Evans, bien à l'abri derrière ses équipiers. Photo: Photo cyclisme Estelle


* Pour Jérémy Roy. Il a fait partie de la première échappée de ce tour de France, Puis une nouvelle fois dans l'étape conduisant au mur de Bretagne, avant, enfin,de sortir du peloton en compagnie de Thomas Voeckler à une trentaine de kilomètres de l'arrivée de la cinquième étape. Mais, épuisé par ses efforts des précédentes échappées, il n'a pu suivre Thomas Voeckler et fut repris peu avant le coureur de l'équipe Europcar. Bilan de ces deux échappées: Une fois plus combatif lors de l'étape 1 et ... rien. Peu pour tant d'efforts. Espérons pour lui que le prix du super-combatif vienne le récompenser ... enfin!

 

Jéramy Roy lors de la quatrième étape Photo cyclisme Estelle


* Pour Edval Boassen Hagen. Vainqueur de l'étape 6, il a su déjouer les plans des quelques sprinteurs restants après la bosse avant l'arrivée de Lisieux.

 


* Pour Thomas Voeckler. Toujours à l'attaque! On n'a pas retrouvé le Français dans de longues échappées mais il a su surprendre le peloton deux fois lors des étapes 5 puis 6 respectivement à 30 et 2 kilomètres de l'arrivée. Dommage que ses deux tentatives se soldent par un échec. Prochaine tentative dans les Pyrénées a-t-il promis!

 

9/10

*Pour le parcours du tour de France cette année. L'enui des premières étapes se terminant au sprint semble révolu sur le tour. Dommage que l'on ait uniquement du spectacle sur les 40 derniers kilomètres peut-on regretter. Attention tout de même à ne pas prendre de trop petites routes!

5/10 

*Pour la météo. Beau temps pour les quatre premiers jours de course mais pluvieux voir très pluvieux pour les étapes 5 et 6. Bilan mitigé pour un mois de juillet!

0/10

*Pour les comissaires de ce tour de France. Discalifier Marck Cavendish pour son coup d'épaule oui. Mais pourquoi Thor Hushovd ? Plus victime que coupable ? Le lendemain, il discalifient également Tom Boonen et Joaquim Rojas pour avoir serrés des autres coureurs ... dont Mark Cavendish.

*Pour la moto qui a fait chûter Sörensen. Un motard, voulant dépassé le peloton a fait chûter le coureur de la Saxo Bank lors de la 5ème étape. "Je roulais sans danger sur le côté de la route quand une moto m'a percuté et m'a éjecté de mon vélo. Elle était tellement près que mon vélo a été traîné par la moto pendant 200 mJe suis tombé lourdement sur le sol. Heureusement, je vais bien et je pourrai repartir demain" L'organisation a préféré exclure la moto de la course.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site