3 jours derrière Europcar

Comme nous le savons tous, le tour de France est partit de Vendée, c'est à cet endroit qu'est situé le siège social de l'équipe Europcar de Jean-René Bernedeau. Cyclismehebdo à donc choisit de suivre l'équipe Europcar durant une partie de la première semaine.

Etape 1: Dossard du plus combatif et 14ème place et des malheurs...

Thomas Voeckler était annoncé dans les favoris, mais lui-même s'est déclaré trop fatigué pour faire l'étape. "L'objectif est de rester dans la roue de Philippe Gilbertdisait-il au départ. "On sera nombreux à vouloir prendre sa roue, ce ne sera pas facile. Si je vois que ce n'est pas possible, je me concentrerai pour faire ma propre course de mon côté" Il prit finalement cette option et termina 14ème sans avoir pu tenter de le suivre. j'ai un peu coincé dans le final. Quand Vino a attaqué je l'ai suivi, quand Phil a contré, là je n’ai pas pu y aller, »avouait-il.


Après avoir vu le bon côté des choses, nous vous présentons maintenant le mauvais côté de l'étape. " Il n’y pas de souci pour Pierre (Rolland) et Anthony (Charteau). C’est plus compliqué pour Vincent Jérôme. Il a un bon trou dans le genou nécessitant 4 à 5 points de suture. Il ne passera pas de relais demain, on verra comment il passe la nuit mais c’est vraiment pas de chance." Disait Dominique Arnould au soir de la première étape. Le leader de l'équipe au général Pierre Rolland perd malheureusement 1"55 dans cette étape.

 

 

Perig Quemeneur intervewer par TV Vendée. Photo Renaud Ughetto

 

Etape 2 Un contre-la-montre à 8

Jean-René Bernedeau ne se fait pas d'illusions pour ce contre-la-montre par équipe même si son équipe va évoluer sur ses routes. « On vise entre la dixième et la quinzième place ». Disait-il avant le départ du contre-la-montre. L'objectif est finallement rempli car l'équipe finit 12ème ce que confirme Dominique Arnould."Nous n'avons tourné qu'à huit puisque Vincent n'a pas pu prendre de relais. Tout a très bien fonctionné même si Perrig a sauté deux relais. Il a par la suite tout donné dans le final. On ne pouvait pas faire mieux aujourd'hui. Nous n'avons eu aucun coureur en difficulté. On visait entre la 10e et la 15e place. Le contrat est rempli !". L'équipe ne consède finnalement que 50 secondes au norvégien Thor Hushovd qui endosse également le maillot à poids.

 

© ASO/B.Bade TEAM EUROPCAR (EUC)L'équipe emmennée par le champion de France Christophe Kern. Phtot ASO

 

Etape 3: 12ème place pour Europcar 

 L'étape du jour est loin d'être promis aux baroudeurs! L'équipe fera donc logiquement confiance au sprinteur de l'équipe sur ce tour de France: Sébastien Turgot! "A 2 kilomètres de l'arrivée, Cyril Gautier m'a remonté. J'étais bien placé dans la roue des gros sprinters. A 600 mètres de la ligne, Steegmans a fait un tout droit. J'étais dans sa roue, je me suis quasiment arrêté. J'ai dû me relancer mais j'ai perdu trop de temps. Je suis bien déçu", nous a expliqué Sébastien. "Il a mis un coup de frein là où il ne fallait pas". A résumé Sébastien Turgot. 

Sébastien CHAPOTARD                               

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site