Tirreno - Adriatico 2011

1ère étape :
Le Tirreno - Adriatico 2011 débutait par un contre la montre par équipe de 16.8km.
 
Première équipe à s'élancer, la Rabobank va être en tête de bout en bout dans ce contre la montre. 18'08" est le temps à battre. Aucune équipe n'y arrivera.
Garmin Cervélo, terminera deuxième à 9secondes. HTC - High Road, 2ème à s'élancer, termine en 3ème position à 10secondes.

Top 5 :

1) Rabobank 18'08"

2) Garmin Cervélo 9"

3) HTC - High Road 10"

4) Saxo Bank 11"

5) Liquigas 22"

 

2ème étape :

L'étape du jour amenait les coureurs à Indicatore aprés 202km. Une étape pour sprinters puisqu'il y a pas de grande difficulté.

L'échappée du jour va trés vite prendre forme. On y trouve Kaisen, Aramendia et Giordani. Ces trois coureurs possèderont jusqu'à 7 minutes d'avance sur le peloton.

Un peloton qui roule tranquillement jusque dans le final. L'échappée est repris à une vingtaine de km de l'arrivée, et on se prépare à un sprint.

Et au sprint, le plus rapide est Tyler Farrar. L'américain devance Petacchi et Haedo.

Farrar en profite pour prendre le maillot de leader avec 2 secondes d'avance sur les équipiers de la Rabobank, vainqueur la veille du chrono par équipe.

 

Top 5 :

1) Tyler Farrar

2) Alessandro Petacchi

3) Juan José Haedo

4) Mark Renshaw

5) Marcel Sieberg

 

3ème étape :

La 3ème étape, longue de 190km, était de nouveau une étape pour sprinters. Une petite difficulté dans le final mais rien de bien méchant.

Un seul coureur va réussir à s'échapper. Il s'agit de Daniel Sesma. Le peloton lui laissera environ 8 minutes d'avance. C'est alors que les équipes de sprinters se mettent à rouler et l'écart diminue très vite. Le peloton reprend le coureur d'Euskaltel à 30km de l'arrivée.

Malgré quelques attaques dans le final, c'est un peloton groupé qui aborde le sprint. Et le plus rapide du jour et Juan José Haedo. Il devance Tyler Farrar et Daniel Oss.

Tyler Farrar conserve son maillot de leader avec 5" d'avance sur Haedo et 6" sur Lars Boom.

 

Top 5 :

1) Juan José Haedo

2) Tyler Farrar

3) Daniel Oss

4) Alessandro Petacchi

5) Mark Renshaw

 

4ème étape :

Les choses sérieuses commençaient lors de cette 4ème étape. Les coureurs arrivaient à Chieti aprés 240km et un final vallonné.

L'échappée du jour est composé de Mikael Chérel, Sebastian Lang et Gorad Stangel. Leur avance maximal sera de 7 minutes à 50km de l'arrivée.

Mais le peloton accélère et rattrape l'échappée à 11km de l'arrivée. C'est alors qu'on assiste à de nombreux attaques avec notamment Andy Schleck, Cunego, Hushovd ou encore Machado.

Dans les derniers km, c'est au tour de Scarponi d'attaquer. Gilbert tente de revenir sur l'italien mais sans réussite. Scarponi résistera au retour d'Evans et Cunego et s'impose.

Gesink, 6ème, est le nouveau leader. Il a 10 secondes d'avance sur Evans et 12 secondes sur Basso.

 

Top 5 :

1) Michele Scarponi

2) Damiano Cunego

3) Cadel Evans

4) Ivan Basso à 2"

5) Danilo Di Luca à 6"

 

5ème étape :

La 5ème étape était accidenté et amenait les coureurs à Castelraimondo après 240km.

Des le départ, l'échappée du jour va se former. Andrey Amador, Davide Malacarne, Mathew Hayman, Fabian Wegmann et Jens Mouris vont avoir jusqu'à 10'40" d'avance sur le peloton.

Dans le grand col du jour, le peloton explose et il ne reste qu'une trentaine de coureurs. Robert gésink va perdre une centaine de mètre mais dans le groupe des favoris, on fait tout pour pas que le coureur de la Rabobank ne revienne.

Dans le final, l'échappée est reprise à 300m de la ligne d'arrivée et c'est Philippe Gilbert qui s'impose au sprint. Le belge devance Wouter Poels et Damiano Cunego.

Au général, Evans devient le nouveau leader avec 2" d'avance sur Basso et 3" sur Cunego.

 

Top 5 :

1) Philippe Gilbert

2) Wouter Poels

3) Damiano Cunego

4) Danilo Di Luca

5) Andrey Amador

 

6ème étape :

Cette 6ème étape amenait les coureurs à Macerata après 178 km.

Le début d'étape est trés rapide et il faut attendre le km 45 pour voir l'échappée du jour se former. On y retrouve Bert Grabsch et Borut Bozic. Les 2 hommes auront jusqu'à 6 minutes d'avance sur le peloton.

Le peloton décide de revenir doucement sur l'échappée. Et les 2 hommes de tête sont repris dans l'avant dernière ascension. Malgré quelques tentatives, c'est un peloton d'une trentaine de coureurs qui aborde la dernière ascension.

C'est alors que Cunego, puis Scarponi attaquent. Mais à chaque fois, les favoris reviennent. Et il faut attendre le dernier km pour voir un groupe de 10 coureurs se former. Et au sprint, Evans est le plus fort. Il devance Visconti et Scarponi. Au général, Evans est le leader avec 9" d'avance sur Scarponi et 12" sur Basso.

Top 5 :

1) Cadel Evans

2) Giovanni Visconti

3) Michele Scarponi

4) Vincenzo Nibali

5) Ivan Basso

 

7ème étape :

La dernière étape de ce Tirreno Adriatico était un contre la montre de 9.3km.

Le grand favoris Fabian Cancellara, parti à 14h08, va s'imposer. Il réalise un temps de 10'32". Lars Boom est celui qui sera le plus proche du suisse. Le coureur de la Rabobank termine 2ème à 9" du suisse. Adriano Malori prend la 3ème place à 19".

Du coté de la bagarre pour le général, Evans va conserver son maillot de leader. L'australien termine 12ème du chrono. Seul Gesink finira devant lui (9ème) et prend la 2ème place du général. Scarponi sauve la 3ème place du podium.

Top 5 de l'étape :

1) Fabian Cancellara

2) Lars Boom à 9"

3) Adriano Malori à 19"

4) Rick Flens à 20"

5) Bert Grabsch à 22"

 

Top 5 du général :

1) Cadel Evans

2) Robert Gesink à 11"

3) Michele Scarponi à 15"

4) Ivan Basso à 24"

5) Vincenzo Nibali à 30"

 

Réaction de Cadel Evans :

J'ai montré que j'étais en forme. J'ai travaillé très dur cet hiver avec mon équipe. Je suis reconnaissant de tous le travail qu'a fait l'équipe mais aussi le personnel de la BMC Racing Team. Ils m'ont soutenu et ils m'ont aidé à remporter cette course. Maintenant je vais me concentrer sur le Tour de France."

source : cyclismactu

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×